RTP EcotoxicoMic

mise à jour: 06/03/2019

Réseau thématique pluridisciplinaire « Ecotoxicologie Microbienne » (RTP EcotoxicoMic) – 2015-2018 

Logo ecotoxicomic couleurOBJECTIF :

L’objectif général du RTP EcotoxicoMic visait à améliorer la visibilité et de fédérer la communauté des écotoxicologues microbiens, avec une volonté de favoriser les actions transverses entre les écosystèmes étudiés et entre les chercheurs membres de différents organismes de recherche.

BILAN DU RTP :

Pour tout savoir des activités du réseau EcotoxicoMic depuis sa création en 2013, nous vous invitons à consulter le document intitulé Bilan synthétique des actions réalisées dans le cadre du réseau d’Ecotoxicologie Microbienne : Création, bilan et devenir du RTP EcotoxicoMic.

Il est disponible sur ce lien: Bilan Réseau EcotoxicoMic 2013-2018

L’APRÈS RTP :

Le réseau EcotoxicoMic n’est plus labellisé RTP (Réseau Thématique Pluridisciplinaire) puisque ce statut avait été accordé par le CNRS INEE et INSU en 2015 pour une durée de 3 années.
Pour lui permettre de conserver un cadre « officiel » (notamment au niveau juridique et financier), EcotoxicoMic est à présent porté par la Fondation Rovaltain, qui a toujours soutenu notre réseau, tant d’un point de vue financier que d’un point de vue logistique (organisation de congrès, création du site internet international, mise à disposition de l’outil « webinars »…).
Ce rattachement a été acté par les administrateurs de la Fondation lors du dernier CA qui s’est tenu le 15 décembre dernier. Il s’agit donc à présent de construire collectivement l’avenir du réseau EcotoxicoMic, avec comme ligne de mire l’organisation d’un nouveau congrès international en France fin 2020 et la poursuite de la promotion d’EcotoxicoMic à l’international, tout en maintenant et renforçant les liens que nous avons tissés collectivemnt au sein de notre communauté nationale durant ces 5 années.
Le président de la Fondation, Philippe Garrigues, a mandaté Stéphane Pesce, Fabrice Martin-Laurent et Jean-François Ghiglione pour mettre en place la gouvernance du réseau et initier la création de groupes de travail pour mener les actions que cette gouvernance jugera pertinente.

FONCTIONNEMENT DU RTP :

DEFINITION et CONTEXTE :

L’Ecotoxicologie Microbienne est la science qui étudie :

(i) les conséquences écologiques de pollutions physiques, chimiques (de synthèse ou d’origine naturelle) ou biologiques (espèces pathogènes ou toxiques) à l’échelle des communautés microbiennes et sur les nombreuses fonctions qu’elles assurent dans les écosystèmes,

(ii) le rôle des microorganismes dans la dynamique des polluants (source, transfert, dégradation, transformation).

A l’interface de nombreuses disciplines (écologie microbienne, chimie, biologie moléculaire, biochimie, bioinformatique, statistiques), l’Ecotoxicologie Microbienne est une science en émergence qui répond à une forte demande politique et sociétale en relation avec des préoccupations environnementales (dépollution, indicateurs de l’état d’un écosystème) et de santé publique.

 ACTIONS :

Les actions du RTP EcotoxicoMic visaient à :

– Identifier et fédérer la communauté scientifique impliquée dans la recherche en Ecotoxicologie Microbienne dans tous les compartiments environnementaux (air, sol, eau douce, milieu marin, …).

– Mener une réflexion sur les concepts propres à l’Ecotoxicologie Microbienne.

– Contribuer à une meilleure prise en considération des enjeux scientifiques et sociétaux associés à l’Ecotoxicologie Microbienne.

– Favoriser les échanges de savoirs et de savoir-faire au sein de cette communauté, et faciliter la mise en place de collaborations scientifiques et techniques au sein du Réseau.

– Favoriser l’échange d’informations concernant l’Ecotoxicologie Microbienne (diffusion d’appels d’offre, propositions de stages, sujets de thèses, …).

– Recenser les formations en Ecotoxicologie Microbienne.

– Promouvoir l’Ecotoxicologie Microbienne dans le cadre des formations universitaires, de prospectives institutionnelles, des appels à projets, de sessions dans les congrès nationaux et internationaux.

– Contribuer au transfert de méthodologies d’Ecotoxicologie Microbienne vers les laboratoires d’analyses, cabinets d’expertise, CRITT notamment, dans une perspective d’évaluation du risque environnemental.

STRUCTURATION ET GOUVERNANCE :

Le RTP EcotoxicoMic était rattaché à deux instituts du CNRS : Institut écologie et environnement (INEE) et Institut national des sciences de l’univers (INSU) avec un soutien récurrent d’Irstea et de la Fondation Rovaltain

Placé sous la responsabilité de Jean-François Ghiglione, il était animé par un bureau dont les membres représentent différents organismes de recherches ou structures impliqués en Ecotoxicologie Microbienne. Composition du bureau